Refus des images pour texte promotionnel, quelles sont les causes et les solutions ?

| by Arnaud De Terline

Pourquoi Google refuse ces images ?

Si vous gérez de gros catalogues produits avec des market places ou des références dont vous maitrisez mal les caractéristiques produits, vous avez peut être déjà vu cette alerte remonter dans le merchant center. Si l’alerte peut sembler anodine, elle peut mener à une suspension du compte. Aussi le sujet est à prendre au sérieux.

Les cas les plus fréquents sont des filigranes en incrustation sur les images ou des promotions en surimpressions ou encore des éléments de “call to action” glissés dans les images. Dans tous les cas Google va rapidement identifier les produits incriminés et vous remonter cette erreur : superposition d’image promotionnelle.

L’enjeu des images produits

Vos flux produits dans le Merchant center sont le premiers levier d’optimisation de vos campagnes Shopping, si vous voulez en savoir plus nous détaillons ce sujet dans cet article. En particulier, Google attache une grande importance à la qualité et à la pertinence des images. Les images font partie des informations les plus structurantes pour les publicités Google Shopping.

Les solutions pour traiter les images refusées

Google vient de proposer une nouvelle fonctionnalité encore en test : l’amélioration automatique des images. Cette fonctionnalité permet un retraitement automatique des images refusées à partir d’algorithmes de reconnaissance et de détection d’image.

Les bonnes pratiques et recommandations sur les images

Enfin rappelons que cette fonctionnalité de Google n’est qu’une aide pour améliorer de manière ponctuelle les images. En aucune manière elle sera une solution pérènne pour améliorer vos flux. Aussi, nous vous recommandons de respecter les bonnes pratiques en matière de gestion des images sur les flux Google Shopping :

  • Proposez une image de bonne qualité. Les dimensions que nous recommandons sont au moins du 400 x 400. Cependant Google accepte moins une résolution d’au moins 100 x 100 pixels pour les produits non vestimentaires et d’au moins 250 x 250 pixels pour les produits vestimentaires.
  • Ne pas dépasser une taille d’image de 64 mégapixels et un fichier d’image supérieur à 16 Mo

Par ailleurs, respecter toujours les contraintes imposées par Google en matière d’éléments promotionnels sur l’image :

  • Les incitations à l’action, telles que “Achetez”
  • Les informations mettant en avant un service tel qu’une extension de garantie ou une livraison
  • Les adjectifs promotionnels, tels que “meilleur” ou “pas cher”
  • Les indications sur l’état ou la compatibilité du produit, telles que “neuf”, “2 pièces”, “adaptable”
  • Les superpositions, telles que des filigranes, marques ou logos
  • Les codes-barres
  • Le nom ou logo de la marque, du fabricant ou du revendeur

Enfin, notons que certains e-marchant vont jusqu’à reprendre en photo les produits pour maximiser les performances Google Shopping !